• Dans le bus...

    Des fois, je me demande quel serait le film de ma vie.

    (Caméra à la première personne avec ma voix, un peu genre Joël dans Eternal Sunshine).

    "Quelle vie fade je mène. Je suis là dans le bus à regarder le ciel bleu nuit, le regard perdu. Et puis il y a encore ces troubleurs de silence avec leur musique totalement déjantée et insupportable. Tiens, Papa est encore au bistrot... En plus il s'est encore garé comme un pied, tsss. Pourquoi la vitre ne me revoie-t-elle pas mon reflet? Ne suis-je donc rien? Qu'un corps vide sans expression et sans but? Ces mots... Ils me laissent perplexes. Plus je les lis, plus l'émotion et les larmes montent. Tant par leur beauté, leur force que par le dégoût que j'ai pour moi. Oui je sais, Marion arrête de te plaindre. Tu n'es PAS à plaindre, tout le monde te le répète. Mais non pour moi c'est plus compliqué, toujours compliqué. C'est plus compliqué que d'avoir de bons résultats scolaires, d'avoir une vie de famille équilibrée, d'avoir un amoureux. Le plus compliqué, c'est de toujours voir la vie belle. D'être comme il faut. Et moi ça je n'y arrive pas toujours... Je voudrais juste servir à quelque chose, à quelqu'un, prouver que moi aussi j'ai des choses qui me sont propres et qui font que je suis unique. Mais quelles choses?  Zut, me voilà déjà arrivée."

    Franchement, le bus, ça tue.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :